May 22, 2018

May 6, 2018

April 23, 2018

April 3, 2018

February 1, 2018

January 20, 2018

January 10, 2018

November 16, 2017

October 26, 2017

Please reload

Posts Récents

Colombie

November 16, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Les Saintes N°2

February 5, 2017

Les Saintes

Du jeudi 2 au dimanche 5 2 février 2017

 

Bon, on n'y échappera pas ! Au moment de larguer les amarres, un gros grain ! En Dominique, il pleut … souvent. Heureusement, l'air chaud nous sèche vite !! Mais quand même : parviendrons-nous à arriver et à repartir, une fois, 100% secs de cette île ?

La houle est haute et longue. La vue est bouchée ; on ne voit pas les Saintes …

Nous souhaitions mouiller à Terre-de-Bas ; nous abandonnons l'idée. L'île est trop exposée, le mouillage est impossible.

Nous trouverons une bouée au creux de l'Ilet Cabrit, juste à côté d'un Américain, nommé Willow ! Willow Hoffgood ? Genre, grand sorcier et compagnon de Mad Martigan ? Hum, je doute. Le monsieur m'avait l'air ... grand !

Stéphane passe un appel « Allo, Michel ? Nous sommes arrivés. A l'Ilet Cabrit » (ou quelque chose dans ce genre!). Un zodiac arrive bientôt, avec Michel et son gendre Sébastien. Tous les deux sont de bons amis de plongée de Stéphane ! Michel a récemment pris sa retraite, et il aménage sa maison des Saintes située sur Terre-de-Bas. C'est fou comme le monde est petit ! Visite du bateau, histoires de plongée, histoires de l'île ou plutôt, des îles, car bien sûr, Terre-de-Haut et Terre-de-Bas se réclament de deux identités différentes ! Rien à voir ! Un bras de mer de 150mètres les sépare, mais c'est le jour et la nuit ! Nous les comprenons bien ! Michel et Catherine, son épouse, s'amusent, aussi, à bien les comprendre ;)

Le rendez-vous est pris pour un apéro chez Michel. En attendant, Stéphane dé-jauge jusqu'à Terre-de-Haut pour nous chercher quelques Tourments d'Amour (à la noix de coco pour Cassandre, à l'Ananas pour lui et à la Mangue pour moi ; Armance n'aime pas! (Quand elle a décidé quelque chose, il faut beaucoup de volonté pour la faire changer d'avis. Pour les Tourments d'Amour, nous n'avons aucune volonté … surtout qu'elle aurait tendance à préféré ceux à la coco … soit, les préférés de Cassandre. Encore, elle aurait avoué avoir un intérêt pour ceux à la banane – ceux que personne n'aime plus que ça – peut-être aurions-nous eu de la volonté pour lui prouver qu'il n'était pas possible de ne pas aimer les Tourments d'Amour !!! Mais, là, non. Aucune volonté ;) Pauvre Armancette, si elle savait ce qu'elle manque !).

Nous visiterons donc l'Ilet Cabrit ! Et devinez ce que nous y trouvons ? Des cabris ! Et encore des cabris, de toutes les couleurs (heu, pas de celles des maisons de Dominique ! Plus communes aux cabris … les couleurs!) et de toutes les tailles (les filles auraient bien ramené les tout petits !). Et nous visiterons aussi les restes du Fort de Joséphine (Joséphine qui est donc née aux Trois-Ilets en Martinique, vous suivez, c'est bien!), qui fait donc face au Fort de son époux situé sur Terre-de-Haut (comme vu précédemment. Vous suivez toujours ?)!

Nous ferons un petit peu de snorkling, mais les fonds sont brouillés à cause de cette houle et nous ne pouvons que voir, qu'en d'autre temps, ce doit être juste magnifique ! Zut !

Puis la houle se calme, nous tentons le mouillage de Terre-de-Bas, dans l'Anse Fideling également appelée Grande Baie. C'est impeccable, nous sommes à l'abri, la houle ne rentre pas. Tortue à droite, tortue à gauche. Tout va bien, il y a de la vie !

Sinon, effectivement, les deux îles sont différentes ! Rien à voir ! C'est difficile à écrire ; je suis désolée, il va falloir y aller voir !

Un Lillois d'ici nous raconte l'histoire de son quartier (pas de son quartier de Lille) et grâce à Michel que Catherine avait envoyé chercher du pain, nous ferons le tour de l'île en voiture et assisterons à un des plus beau coucher de soleil, à la pointe Miquelon :)

Une parenthèse : au village de Petites Anses (le principal de l'île), le cimetière se trouve tout autour de l'église, au cœur du bourg. Chez nous, il est rare de rencontrer de telles organisations : l'église et le cimetière ne sont jamais très loin l'un de l'autre, mais jamais l'un avec l'autre, et puis surtout, le cimetière ne se trouve jamais si proche des habitants. Si toutefois il se trouvait en ville, un mur de pierres serait érigé tout autour. Là, une simple clôture de jardin en bois délimite les espaces. Les morts occupent la place centrale de la vie du bourg. Également, les tombes d'enfants sont seulement entourées de coquillages de lambis. Elles sont surmontées d'une petite croix sur laquelle est gravé le prénom de l'enfant et sont presque toutes situées de part et d'autre du chemin principal qui mène à l'église. Elles sont là où il y avait suffisamment de place pour les accueillir, entre deux pierres tombales d'adultes. La petitesse de ses espaces aux coquillages et la beauté de ces derniers invitent à l'intériorisation, non pas parce que l'on est tenu de respecter un certain silence, mais parce qu'il s'impose à nous. Et puis, il y a cette proximité avec le passant, ces enfants sont juste-là, à côté de chacun de nos pas, et étrangement, les savoir si proche de nous apporte, de la vie, au cimetière. Cette simplicité et cette proximité invitent à réfléchir sur la valeur de la vie, sur la valeur des gens. Elles touchent les cœurs.

Nous rencontrerons donc Catherine. Elle nous accueille chaleureusement. Le déménagement touche à sa fin ; le soulagement se lit sur son visage. Ce n'est pas si simple de déménager si loin ! Mais sa mission est remplie : sa maison est vraiment belle :)

Dans la piscine, les filles plongent ! Elles ne ressortiront de l'eau qu'à la nuit tombée, les doigts et les pieds palmés, quand leur estomac les rappellera à l'ordre !

Nous repartirons avec quantité de papayes : des vertes, des jaunes, des oranges. L'arbre à papaye, ou peut-être devrais-je dire la tige à papaye est très étrange. Jamais je ne me serais doutée qu'une simple tige puisse accueillir autant de fruits !

Bon, c'était cool ! Merci à tous les deux ! nous avons passé un excellent moment. A refaire !!

Retour au bateau, derniers préparatifs : demain c'est direction le Gosier – la Marina du bas du Fort, Guadeloupe ! Armance croise les doigts « Tu crois que mon CNED sera bien arrivé ? », « Mais oui … !, dors maintenant ! »

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2026 Publiée par SOCA created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now