May 22, 2018

May 6, 2018

April 23, 2018

April 3, 2018

February 1, 2018

January 20, 2018

January 10, 2018

November 16, 2017

October 26, 2017

Please reload

Posts Récents

Colombie

November 16, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

La Guadeloupe

May 21, 2017

 

Du jeudi 04 mai au dimanche 21 mai 2017

 

A 10h, nous remontons l'ancre. Bye bye Gustavia ; merci pour ton accueil :)

Et rebelote : nav' au près !

Constat : il n'y a pas grand monde sur l'eau. Mais où sont-ils passés ?

Au large d'Antigua, nous croisons deux gros voiliers de 38 mètres (leurs métrages, leurs noms et leurs destinations nous sont fournis par l'AIS - un système de transmission de positions - c'était une nuit sans lune. Nous distinguions tout juste leurs feux de navigation !) faisant route en sens inverse.

Puis, au large de Monteserrat, nous sommes rejoins par un Amel américain. Nous ferons route parallèle jusqu'à Deshaie.

Une petite demi-heure avant d'arriver, Oh surprise !

Au loin, Stéphane remarque des jets de baleines. Nous avançons droit dessus. Nous scrutons l'horizon : combien sont-elles, quelle route font-elles ? (nous essayons d'analyser les données !). Et puis soudain, une masse immense sort de l'eau. C'est un cachalot ! Son ventre est blanc tout strié, son dos, gris. Il fait route vers nous ! Il effectue un nouveau sot sous nos yeux ébahis ! Puis un autre, et encore un ! Nous sommes finalement drôlement prêts ! L'inquiétude commence alors à se lire « sur le visage des parents » comme dirait Armance ! C'est que la bête est grosse et elle remue un sacré paquet d'eau ! Nous ne souhaitons pas surfer sur une de ces vagues, ni accueillir l'animal à bord ! Stéphane reprend la barre au Sieur Pilote. Mais voilà que ceci semble vexer le mammifère marin, qui dévie sa route et disparaît. Oh , zut alors ! Il réapparaîtra quand même, pour un dernier sot, derrière nous. Pour le fun, parce qu'il est bon joueur le coquin !

Il est 9h quand nous mouillons dans la baie de Deshaie avec des étoiles plein les mirettes. Cassandre et Armance sont époustouflées. Elles n'en reviennent pas de ce qu'elles ont vu « C'était fou, hein ?! Quelle chance on a eu ! Il était trop beau ! ». Et nous sommes rejoints par le Amel, qui pose sa pioche à côté de nous !

La baie est vide ! Nous n'aurons jamais mouillé si près de la côte ! Têtes de tortues, plongeons de pélicans. Tout est à sa place ! Seuls les bateaux ont déserté le coin.

Nous profitons de la tranquillité de la baie deux petites journées. Un vent fort souffle de la côte, qui cloue le bateau à plat. On peut taper tant et plus toutes les mousses du bateau ; le faisant sur la jupe, pour sûr que la poussière ne fera pas marche arrière pour se loger dans l'habitacle ! Emportée, elle sera ! Ce vent nous est, par ailleurs, salutaire : il recharge les batteries du bateau en un éclair !

Dimanche matin, nous levons l'ancre pour Malendur (la Réserve Cousteau). Nous y rejoignons LIVADIA :) Nous sommes invités à dîner :)

Le lendemain, ce sera chez nous et nous invitons Ethan-Jacques à passer la nuit dans notre cabine « atelier-bricolage-stockage en tout genre », cabine dans laquelle, il y a aussi de la place, pour accueillir ce charmant marmot ! Nous partons de bonne heure le lendemain matin pour regagner Le Gosier ; nous sommes attendus au chantier... Ethan-Jacques va faire la route avec nous ! Les enfants sont tout excités !

Malheureusement, cette nav' tant attendue s'avère pluvieuse. Ethan-Jacques aura du mal à faire quelques manœuvres ! Alors les enfants travaillent leurs devoirs d'Art Plastique. Tous ensemble, la créativité de chacun est plus fertile !

Mais pour Stéphane et moi, c'est dehors que ça se passe, protégés dans nos cirés ! Les phénomènes de côte nous font passer du près à grand largue, de vent-arrière à moteur car pétole … Stéphane en a perdu son latin ! Rosae, rosae, rosa, … ???!!!

Pour notre plus grande joie, nous faisons route parallèle avec une baleine à bosse … tranquille, jusqu'à la pointe Sud.

Une fois passé ce cap, notre remontée vers le port est plus … régulière, oserais-je dire monotone ?

A 15h, nous sommes installés ponton 6 ! A notre place habituelle ! Et le soir, en compagnie de Gonzague, d'Aïcha et d'Ethan-Jacques, nous irons dîner à notre pizzeria habituelle ! C'est dingue ce que ça fait du bien, de temps en temps, les habitudes !

Le lendemain, notre rendez-vous est fixé à 9h. Le bateau hors de l'eau, en avant la peinture !

Avec les filles, nous partons faire du shopping à Point-à-Pitre, pendant que Stéphane … se planque (en fait !) au sec. Car nous nous prenons des seaux d'eau sur la tête sur le retour !

Après 45 minutes passées planquées tant bien que mal sous un abris-bus, d'un commun accord, nous décidons de nous mettre à l'eau. Nous sommes fatiguées d'attendre que cette pluie cesse de tomber et sommes déjà bien peu sèches … ! Après 5 secondes de contact « directe », nos pieds font déjà flop-flop dans nos chaussures ! Après 10 secondes, nous ne ressemblons plus à rien ! Des cocottes mouillées ! Tout nous tire vers le bas : les chaussures pesantes, les vêtements gorgés d'eau, les cheveux s'étirent, nos chapeaux se réinventent une nouvelle vie comme cache-oreilles ! Même nos bras semblent s'allonger (pfff!). Alors au bout de 20 minutes ...(soupirs!), nous sommes, en plus de tout le reste, palmées ! Impossible de courir ni même de marcher rapidement sous une telle intempérie : les rues sont des cours d'eau, les voitures roulent au pas, voir même, ne bougent plus ! Nous prenons notre mal (bain) en patience. L'eau est chaude, alors …

Nous comprenons désormais mieux pourquoi la Guadeloupe est si « verte »  ! Par contre, ce que nous ne comprenons pas, c'est comment il est possible que des pénuries d'eau potable puissent toucher cette île ! Ça, vraiment, nous ne nous l'expliquons pas !

En effet, tous les jours, nous jonglons avec la pluie. Chaque grain dure souvent plus d'une heure et il y en a plusieurs par jour ! Ça complique un petit les choses pour Stéphane. Les filles, elles, ça les arrangent plutôt bien : elles envoient leurs derniers devoirs avant la semaine terminée ! Et dès que le soleil chasse les nuages, elles courent voir les garçons de PARCI-PARLA (un Sun Magic) : Lounès (11 ans) et Célian (9 ans). Avec d'autres enfants du chantier, ils jouent au foot « tranquille », inventent un monde à la craie sur le goudron devant chez Fred Mécanique, jouent au Rumis.

Les filles adorent ce chantier, même s'il faut monter au bateau à l'aide d'une très grande échelle, même si il fait super chaud dans le bateau et qu'on ne peut pas ouvrir les hublots à cause de la pluie, même si il n'y a plus d'eau au robinet, ni de toilettes utilisables, même si ces dernières sont à plus de 5 minutes de marche, même si il faut prendre sa douche au jet d'eau sur le parking. C'est la classe ce chantier !

Alors c'est goûter géant avec les enfants et les voisins ! Il y a Damien et Delphine de NEANT (un First 35), deux adorables petits jeunes qui espèrent passer Panama dès que possible pour rejoindre la Polynésie (nos voisins de gauche !) et notre autre voisin (de droite!), qui prépare son vieux bateau en bois pour la transat retour.

Les filles apprécient quand il y a du monde qui circule autour d'elles. Qu'ils soient grands ou petits, peu importe ! Elles aiment discuter ; de vraies « babielles » ! Elles sont marrantes. Elles profitent à fond !

Le chantier se termine. Nous n'avons pas eu de mauvaise surprise ; Stéphane est soulagé et satisfait de son travail. Les filles et moi, nous trouvons notre nouvelle coque superbe. Ce nouveau bleu est à ravir !

C'est le moment de retourner à la mer, et au ponton 6 ! Les jeux continuent ; les apéros aussi !

Une petite location de voiture pour aller :

  • faire un tour à Destrée Land, the Centre Commercial de la Guadeloupe (vers Baie Mahau),

  • passer quelques heures sur une des plages charmantes de Saint-Anne (elles ressemblent à de petites criques sablonneuses. Elles sont en fait presque entièrement protégées de digues. En effet, comme nous sommes sur la côte-au-vent, ces dernières arrêtent les vagues et permettent ainsi la baignade. C'est très mignon, très cosy et l'eau est bouillante !!!),

  • visiter Le François et son petit port.

Nous voilà enfin au 20 mai ! C'est l'anniversaire de notre Cassou. Nous le célébrons dès le petit déjeuner ! « Joyeux anniversaire Cassandre, Joyeux anniversaire Cassandre, … ». Elle était trop impatiente, c'était devenu une torture que d'attendre ce jour pour l'ouverture des cadeaux !

C'est aussi notre jour de départ de la marina « Bas-du-Fort » (vrai nom de la marina du Gosier!). Nous disons au-revoir aux p'tites dames de l'accueil fort agréables, au jardinier fort sympathique, au marinero fort professionnel, au ponton 6 fort accueillant !

A midi, nous jetons l'ancre dans le mouillage du Gosier où nous sommes rejoints, en début d'après-midi, par PARCI-PARLA et par LAORANGA (ou quelque chose dans ce genre-là !). C'est un voilier qui accueille 4 enfants à son bord : Aurore 11 ans, Xavier 8 ans, Maxime 6 ans (qui paraît faire beaucoup de bêtises!) et Augustin 3 ans.

Et là, c'est la fête au mouillage ! Des ploufs tant et plus, des rires d'enfants qui portent jusqu'à la plage, des jeux à n'en plus finir ! Le paradis des mômes !

 

 

Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2026 Publiée par SOCA created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now