May 22, 2018

May 6, 2018

April 23, 2018

April 3, 2018

February 1, 2018

January 20, 2018

January 10, 2018

November 16, 2017

October 26, 2017

Please reload

Posts Récents

Colombie

November 16, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Marie-Galante

May 25, 2017

 

Du dimanche 21 mai au jeudi 25 mai 2017

 

« L'île de Marie-Galante a été découverte le 3 novembre 1493 par Christophe Colomb lors de son 2ème voyage. Il lui donna le nom d'une de ses caravelles « Maria Galanda ».

Située à 35km de la Guadeloupe, son diamètre de 15km lui donne l'apparence d'un grand sombrero espagnol posé sur l'eau.

Habitée à l'origine par les Arawaks puis les Caraïbes, dont il reste encore de nombreux vestiges, son histoire a été mouvementée par les différentes colonisations.

Les Français prirent pied dès le milieu du 17ème siècle pour y cultiver la canne à sucre.

Marie-Galante devint « l'île à sucre » avec plus de 100 moulins. Il en subsiste 70 plus ou moins en ruines. Même si la plupart des plantations périclitèrent au XIXème siècle, cette grosse galette de 160km², posée entre la Dominique et la Guadeloupe, reste essentiellement agricole comme le puissant rhum qu'elle produit. La pêche, un peu d'élevage et depuis quelque temps le tourisme complètent les ressources de ses 14000 habitants. »

 

Nous mouillons dans la baie de Saint-Louis.

A part quelques épiceries moyennement achalandées sauf en … rhum et quelques modestes « lolos », Saint-Louis offre une vie paisible à ses habitants. Il y a bien un collège aussi …

A l'heure de la sieste, les rues sont désertes. Vers 18h, les quelques bars reprennent un semblant de vie et font vibrer leurs baffles jusqu'à 20h30, peut-être. Rebelote vers 7h le matin jusque dans le milieu de matinée. C'est vraiment cooool ! Casse-la-tienne, nous la jouons locale : une belle journée de farniente, faite de lecture, d'écriture, de jeux d'eau ! Que c'est agréable !

Le lendemain, nous louons une petite voiture pour sillonner l'île.

Le nord nous plaît beaucoup. On est comme « à la ferme en campagne ». Il y a des bœufs attachés en bordure de route, des chèvres en liberté, des poules. Les manguiers et les arbres à pain plient sous le poids de leurs fruits. La végétation est encore bien verte … Les dernières pluies n'ont pas dû épargner Marie-Galante. Et nous imaginons que c'est tant mieux, vu la chaleur qu'il fait !

La côte au vent est magnifique. Un petit sentier mène à la Gueule Grand Gouffre où la mer a taillé dans la falaise deux arches et … un grand gouffre. Grandiose !

Nous visitons la rhumerie Bielle. Elle est toujours bien dans son jus … de canne ! Des machines hors d'âge, broient et pressent la canne. Il y fait chaud et humide, de la vapeur et de la fumée sortent d'un peu partout et des filets de jus de canne que l'on devine bouillants coulent. Il y a aussi cette odeur âcre qui reste collée dans la gorge et un bruit assourdissant. On se croirait remonté dans le temps ! La petite dégustation de fin de « visite gratuite » – entre qui veut, tout est ouvert aux quatre vents! - nous permet d'apprécier ce précieux nectar à sa juste valeur ! Hip !!

Une potière installée juste à côté de la rhumerie (ses murs en tremblent!) nous conte tout un tas d'histoires que nous comprenons plus ou moins bien (son parlé s'est fait créole avec le temps !). Elle a posé ses bagages ici il y a plus de 20 ans et … elle navigue ! Comme beaucoup de gens de la métropole en fait !

Nous passons ensuite par Capesterre-de-Marie-Galante et faisons un petit tour par la capitale, Grand-Bourg.

Conclusion : la campagne est plus dynamique que la ville ! Avec la récolte de la canne à sucre (retardée par des intempéries... non?! Mais quelles intempéries ?!!), les hommes sont dans les champs. Ils coupent la canne ; les bœufs tirent ensuite des charrettes pour rapprocher la canne des tracteurs et de leurs remorques, qui filent ensuite livrer les 3 distilleries de l'île et la sucrerie. Les va-et-vient sont incessants.

En ville, impossible de manquer les affiches collées un peu partout annonçant la prochaine « grande semaine de Jazz de l'île ». C'est un événement, qui a lieu tous les ans depuis quelques bonnes années apparemment. Des navettes « spéciales » circulent depuis la Guadeloupe tout au long de la journée jusque tard dans la nuit pendant cette manifestation. Un monde fou assisterait à chaque concert. Certaines rues sont d'ailleurs déjà fermées à la circulation, car des structures y ont été installés (elles relient, par exemple, un balcon d'un côté de la rue à un balcon de l'autre côté de la rue … ). Dans l'Habitation Murat, une des rares de l'île à être en très bon état, des ouvriers se reposent à l'ombre de flamboyants. On devine qu'ils ont dû travailler à la mise en place de scènes et de gradins. Tout ce calme sera-t-il vraiment bientôt étouffé par le son ? Nous sommes perplexes, mais les fanions annonçant l'événement flottent dans les airs... et il y a bien marqué « 2017 » dessus !

Nous rentrons au bateau et surprise ! PARCI PARLA a posé son ancre non loin de la nôtre !

Il fait chaud, une pause baignade s'impose !

 

Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2026 Publiée par SOCA created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now