May 22, 2018

May 6, 2018

April 23, 2018

April 3, 2018

February 1, 2018

January 20, 2018

January 10, 2018

November 16, 2017

October 26, 2017

Please reload

Posts Récents

Colombie

November 16, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

La Martinique

June 18, 2017

 

Du dimanche 28 mai au lundi 12 juin 2017

 

La nav' a été compliquée. La météo était bonne mais les canaux entre les îles réservent toujours quelques surprises, et des problèmes de « pilote automatique » n'arrangent rien !

C'est à cause d'une grosse mer, avec une houle assez haute et brisante. Nos batteries ne parvenaient plus à se charger complètement ; aussi manquions nous de « jus » et Sieur Pilote ne pouvait manœuvrer à sa guise : il décrochait sans arrêt.

Stéphane a donc dû prendre la barre une bonne partie de la nuit et je l'accompagnais pour choquer ou border les voiles tant le vent était irrégulier.

Au petit jour, nous entendons des « flop-flop » autour du bateau : c'est une colonie de tout petits dauphins gris. Ils jouent avec l'étrave et frottent leur ventre contre la coque ! Ils nous donnent de l'énergie. Mais dans la baie de Fort-de-France, se joue une cacophonie ! La houle vient de tous les sens, nous nous prenons des rafales de vents puis pétole, … Alors, on lâche l'affaire ! Épuisés ! Ce sera « moteur » et puis voilà !

Direction Grande Anse, notre Anse préférée ! Elle est toujours aussi belle et y'a d'la place, là aussi !

Le ponton est en chantier. Il faut avoir pratiqué l'escalade pour débarquer ! Alors, on se dit que ça tombe bien, nous avons tous fait de l'escalade … un jour !

 

Le lendemain, nous louons une voiture. Nous avions offert le « Pirate des Caraïbes V » à Cassandre pour son anniversaire ! Le seul ciné se trouve à Schoelcher, de l'autre côté de Fort-de-France. Nous prévoyons large en temps, supposant un bel embouteillage ! Et bien, que nenni ! Les embouteillages sont une affaire de haute-saison ! La faute aux touristes !!

C'est à cette occasion que nous testons le fast-food local « Elisé » et la glace coco « Paradis » en floup ! Sincèrement : bien meilleur que les géants américains qui peuplent notre métropole !

Entre temps, la famille d'Aurore est arrivée au mouillage. C'est en sa compagnie que Cassandre nage au-dessus de la « plus grosse tortue » ! Elles verront aussi quantité de concombres des mers et de serpents sous-marin. Aurore se fait aussi piquer par une méduse : petite, transparente, avec des filaments roses. Il n'y a pas grand chose à faire à part frotter la partie douloureuse avec du sable.

Mamie a envoyé un paquet, pour les anniversaires ! Stéphane a l'opportunité de pouvoir le récupérer au Marin. Aussi, mercredi 31 mai, c'est la fête sur le pont : déballages de cadeaux entre coupés de « Wouah » !

 

Après une petite semaine passée tranquillement, nous disons au-revoir à Grande Anse. Direction Sainte-Anne.

Le fond de sa baie est de sable et d'herbiers, l'ancre accroche du premier coup.

Il y a beaucoup de vent. L'éolienne tourne vite et longtemps ! Ce qui est bon pour nos batteries.

Stéphane se penche à fond sur ce problème d'énergie. Il pense qu'un panneau-solaire supplémentaire nous serait nécessaire, mais il ne trouve rien qui conviendrait.

Il teste, il règle.

 

Entre-temps, nous goûtons au fruit de l'arbre à pain (délicieux!) et à l'abricot pays (moyen, moyen!).

C'est aussi l'heure de la préparation de notre seconde année : mise à jour de la pharmacie, vérification de la trousse de secours, renouvellement de nos assurances, etc … ré-inscription au CNED, et gros ré-appro !

Oh miracle ! Les batteries réagissent plutôt bien aux modifications apportées ! On dirait même qu'elles arrivent à se charger aussi bien que lorsque nous sommes branchés au quai, en marina !

Une nuit à celle du Marin nous confirme que les batteries se chargent à nouveau très bien ! Stéphane annule alors les modifications qu'il pensait apporter, et le lendemain, les pleins d'eau et d'essence faits, nous retournons dans la baie.

 

Le dernier dimanche, jour de Communions en l'église de Sainte-Anne, nous rencontrons Christiane. Elle vit dans une magnifique « Habitation », comme les békés savaient les faire : bien dissimulée dans la végétation qui protège la maison des intempéries, construite de façon à préserver la fraîcheur à l'intérieur et équipée de tout ce dont a besoin une maisonnée pour vivre en autarcie. Sa propriété abrite également les ruines d'une ancienne rhumerie, à la très belle cheminée presque intacte. Le lieu est apaisant et d'une beauté indicible. « Tout pour les yeux » comme dirait Baudelaire mais également « pour les oreilles ! », car la vie de la faune et de la flore tiennent leurs rôles dans cette harmonie !

Christiane nous conte l'histoire de son lieu. Les histoires de ce lieu. On se sent bien. Nous glissons dans la vie de ses ancêtres. C'est un cadeau que nous offre Christiane. Merci de votre générosité :)

Nous espérons que la vie nous donnera l'occasion de nous revoir ;) et nous nous donnons rendez-vous !

De cette rencontre, nous garderons également le souvenir que le 22 Mai 1848 aura aussi été le jour du début d'une merveilleuse histoire d'Amour … !

 

Un dernier au-revoir à l'Anse Caritan, dans notre sillage, et nous voilà partis pour le sud.

Merci la Martinique !

Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2026 Publiée par SOCA created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now